C’est à Bruxelles que nous avons enregistré ce nouveau talk avec Julien Van Beneden propriétaire du Restaurant Vincent, une institution bruxelloise proche de la Grand-Place. La campagne du Restaurant Vincent c’est 100 000 euros levés en quelques semaines seulement.

Ayomi capitalise sur votre réseau de confiance pour lever des fonds. En effet, pour nous la confiance est le fondement d’une levée de fonds réussie. Julien Van Beneden a misé sur la confiance pour sa levée de fonds : il croyait en son projet, une confiance aussi accordée par son réseau, lui permettant de dépasser son objectif en quelques semaines  au lieu de plusieurs mois pour les procédures classiques. 

Diplômé de l’école hôtelière de Lausanne, Julien Van Beneden débute sa carrière en Espagne et à Londres pour de grands noms de l’hôtellerie et la restauration. Il rentre ensuite à Bruxelles et entreprend plusieurs projets toujours dans les domaines de l’hôtellerie et de la restauration.  En 2016, il reprend le Restaurant Vincent, une rôtisserie du centre de Bruxelles très réputée.

 »Le restaurant existe depuis 115 ans, ils suscite de l’émotion »

Rapidement, les associés souhaitent rénover une partie du restaurant pour le moderniser en créant un nouvel espace bar, le café Vincent. Ils optent rapidement pour le financement participatif : le restaurant Vincent est classé au patrimoine mondiale de l’Unesco pour les gravures à ses murs, ils capitaliseront donc sur l’émotion que suscite le restaurant durant leur campagne. 

 »Ayomi était la seule équipe à nous accompagner sur toute la campagne de financement »

Les équipes d’Ayomi accompagnent les associés durant toute la campagne et prennent le rôle de conseillers. De plus, Ayomi est un acteur innovant du marché du financement participatif puisque la solution permet de lever entre 30 et 300 mille euros. C’est bien pour ces deux éléments différenciants que Julien Van Beneden et ses associés choisissent Ayomi comme partenaire de leur levée de fonds. 

 »Je ne parle pas d’argent à mon réseau, c’est Ayomi qui mène la campagne et clôture les investissements »

C’est les deuxièmes et troisièmes cercles du réseau des associés qui investissent dans le restaurant Vincent. Un ensemble de personnes qu’ils n’avaient pas envisagé. Finalement, l’objectif est dépassé, 100 mille euros sont levés. De plus, cette campagne de financement a été un véritable relai de communication qui a dynamisé les ventes du restaurant puisque de nombreuses actions presse ont été menées.  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *