3 mars 2024
Financement alternatif des entreprises

Le financement alternatif des entreprises

Le financement alternatif des entreprises est un sujet de plus en plus populaire. Il s’agit de tous les types de financement ne venant pas des banques, des fonds d’investissement ou des organismes publics. Les entreprises utilisent ces méthodes pour obtenir des fonds afin de maximiser leur croissance et leur développement. Ces financements sont étroitement liés à l’essor du numérique.

Qu’est-ce que le financement alternatif ?

Le financement alternatif désigne toutes les formes de financement qui ne proviennent pas des circuits traditionnels tels que les banques, les fonds d’investissement ou les organismes publics. Il comprend des méthodes telles que les prêts entre particuliers, les cagnottes en ligne, les prêts alternatifs, les microcrédits, les microdons, le crowdfunding, le revenu based financing, les émissions de titres, les levées de fonds, le love-money et les cryptomonnaies.

L’histoire du financement alternatif remonte à des siècles, avec des formes de financement communautaires et solidaires utilisées pour soutenir des projets et des causes. Cependant, l’émergence du financement alternatif en tant que source de financement importante pour les entreprises est relativement récente.

Avec l’avènement des outils numériques, le financement alternatif a connu une croissance rapide. Et permis à de nombreuses entreprises d’accéder à des fonds qui leur étaient auparavant inaccessibles. Les plateformes en ligne, par exemple, ont permis aux entreprises de lever des fonds auprès d’un grand nombre d’investisseurs. Tandis que les prêts entre particuliers ont permis aux entreprises de se financer auprès de personnes qui les appuient.

En conséquence, les outils numériques ont également permis aux entreprises de se connecter directement avec des investisseurs et des donateurs, réduisant ainsi les coûts de mise en place et de gestion des campagnes de financement.

Quels sont les principaux modes de financements alternatifs ?

Il existe de nombreux moyens de financer une entreprise en dehors des circuits traditionnels. Chacun de ces moyens a ses avantages et ses inconvénients. Et il est important de bien comprendre les risques et les opportunités associés à chaque méthode. Il est souvent recommandé de se faire accompagner par un professionnel pour naviguer dans les différentes options de financement.

  • Les prêts entre particuliers (ou P2P lending) :
    Les prêts entre particuliers sont utilisés pour financer des projets immobiliers ou des projets de petites entreprises.
    Ils offrent des avantages tels que des taux d’intérêt plus bas que ceux des banques et des délais de remboursement flexibles. Cependant, cette méthode peut également présenter des risques. Par exemple, la non-solvabilité des emprunteurs et la difficulté à trouver des investisseurs pour les prêts. Il est nécessaire de se faire accompagner par un professionnel pour naviguer dans les différentes plateformes de prêts entre particuliers.

  • Les cagnottes en ligne :
    Les cagnottes en ligne ont gagné en popularité ces dernières années. Ce sont des sites web qui permettent aux entrepreneurs de collecter des fonds pour des projets en demandant des dons. Les entreprises peuvent utiliser les cagnottes en ligne pour financer des projets de développement ou de lancement de produit.
    Les cagnottes permettent un accès facile à des fonds pour des projets créatifs ou sociaux. Néanmoins, il peut être difficile de collecter suffisamment de fonds pour atteindre le montant cible. Ainsi que des risques liés à la non-réalisation des projets ou à la non-remise des contreparties promises aux contributeurs. C’est pourquoi de nombreux projets se noient dans la masse. Les entrepreneurs doivent redoubler d’effort afin d’atteindre leur objectif.

  • Les micro-crédits :
    Les microcrédits sont des prêts de petites sommes d’argent destinés aux personnes qui n’ont pas accès aux prêts bancaires traditionnels. Les microcrédits sont souvent utilisés pour financer des projets de petites entreprises.

  • Les microdons :
    Les microdons sont des dons de petites sommes d’argent destinés à des projets ou des causes spécifiques. Les entreprises peuvent utiliser les microdons pour financer des projets de développement ou des campagnes de marketing.
    Ils permettent d’offrir un moyen simple et rapide de soutenir des projets ou des causes qui nous tiennent à cœur. Mais ils peuvent ne pas avoir un impact significatif sur les besoins financiers de l’entreprise ou de l’organisation.

  • Le crowdfunding (ou financement participatif) :
    Il s’agit de collecter des fonds en ligne auprès d’un grand nombre de personnes pour financer un projet ou une entreprise. Les entreprises peuvent utiliser le crowdfunding pour financer le démarrage d’une entreprise. Ainsi que le lancement d’un nouveau produit ou financer un projet de développement.
    Ce moyen offre un accès facile à des fonds pour des projets innovants. Mais il peut également être difficile de collecter suffisamment de fonds. Toutefois, il existe des risques liés à la non-réalisation des projets ou à la non-remise des contreparties promises. Et il est bon d’avoir en tête que ce moyen est très chronophage pour la mise en avant du projet.

  • Les levées de fonds :
    Il s’agit de collecter de l’argent auprès d’un groupe d’investisseurs pour financer le développement d’une entreprise. Les entreprises utilisent une levée de fonds pour financer leur croissance, lancer de nouveaux produits ou services. Il existe différents types de levées de fonds, comme les levées de fonds en série A, B, C, qui varient en fonction de la maturité de l’entreprise et de son besoin de capital.
    En France, les levées de fonds sont réglementées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Les entreprises doivent respecter les règles de l’AMF en matière de divulgation financière et de protection des investisseurs. Des règles supplémentaires existent en fonction de la manière dont les entreprises collectent les fonds, comme les règles de financement participatif ou les règles sur les offres en ligne. Les entreprises doivent se familiariser avec les réglementations et normes spécifiques avant de se lancer. Privilégiez de vous faire accompagner par un professionnel afin d’avoir l’encadrement juridique associé.

  • Le Revenu Based Financing (RBF) :
    Il s’agit de prêter de l’argent à une entreprise en échange d’un pourcentage de ses revenus futurs. Cette méthode est souvent utilisée pour financer les entreprises en démarrage qui n’ont pas encore de revenus stables.

  • La cryptomonnaie :
    Il s’agit de monnaies virtuelles qui utilisées pour acheter des biens et des services en ligne. Les entreprises peuvent utiliser la cryptomonnaie pour financer leurs projets en émettant leurs propres jetons ou en acceptant les paiements en cryptomonnaie.
    La cryptomonnaie est un moyen innovant et décentralisé de lever des fonds, mais elle peut également être sujette à des fluctuations de valeur importantes. Dans un autre ordre d’idée, des risques de sécurité et hélas rejoindre la masse de « shit-coin ».

  • Le love-money :
    Il s’agit d’une méthode de financement qui consiste à obtenir des fonds auprès de proches et de sa famille.
    C’est pourquoi cette méthode peut offrir un accès facile à des fonds. Néanmoins, elle elle peut entraîner des tensions familiales et des incertitudes quant à la récupération des fonds. Il est important de bien structurer ces prêts et de s’assurer que toutes les parties sont sur la même longueur d’onde quant aux modalités de remboursement.

Il existe de nombreux types de financement alternatifs disponibles pour les entreprises, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients. En d’autres termes, les entreprises doivent comprendre les différents types de financement alternatifs disponibles et de choisir celui qui convient le mieux à leurs besoins.

Est-il nécessaire de se faire accompagner par un professionnel pour un financement alternatif ?

Effectivement, l’émergence du financement alternatif est étroitement liée à l’avènement des outils numériques. Ils ont permis aux entreprises de se connecter directement avec des investisseurs et des donateurs. Les plateformes en ligne ont aussi permis une plus grande transparence et une meilleure traçabilité des transactions, la confiance des investisseurs et des donateurs s’est retrouvée renforcée. Cependant, peu de personnes maîtrisent correctement ces nouveaux outils.

Il est avantageux pour les entreprises de se faire accompagner par un professionnel. Afin de les aider à naviguer dans les différentes options disponibles, les réglementations et les normes en vigueur, et à éviter les pièges potentiels.

Un conseiller expérimenté vous aidera à évaluer les avantages et les inconvénients de chaque forme de financement. Par exemple, il pourra élaborer une stratégie de financement adéquate, en tenant compte de vos objectifs à court et à long terme.

De fait, certaines formes de financement alternatif nécessitent une expertise technique particulière, comme les émissions de titres ou les levées de fonds. Par conséquent, il peut être très utile de s’entourer d’un expert en la matière pour vous aider à financer votre entreprise sans commettre d’erreur.

Avec Ayomi, déléguez votre campagne pour réussir votre financement

Ayomi est une Fintech innovante qui propose un nouveau modèle de financement pour les entreprises, en se basant sur la confiance accordée à l’entrepreneur et au projet, plutôt que sur des critères financiers traditionnels. Grâce à Ayomi, les entreprises peuvent mettre en place une campagne de levée de fonds en quelques jours, en mobilisant leur entourage direct et élargi.

Cette plateforme pensée pour aider les PME, TPE et Startups de tous secteurs d’activité à financer leur projet. En leur offrant un accompagnement complet, pour la mise en avant de leur marque, la conception du pitch, les démarches administratives, le marketing et les contacts avec les investisseurs. Par ailleurs, l’équipe d’Ayomi se charge aussi de toutes les tâches liées au domaine juridique, pour que les entrepreneurs puissent se concentrer sur leur activité principale.

En utilisant les dernières technologies, telles que l’intelligence artificielle, Ayomi permet aux entreprises de déléguer le pilotage de leur campagne de financement en toute sérénité, et de gagner un temps précieux en laissant une équipe de spécialistes s’occuper de toutes les tâches chronophages et fastidieuses.

En ce qui nous concerne, Ayomi est une solution efficace pour les entreprises qui cherchent à lever des fonds rapidement et en toute simplicité, en s’appuyant sur la confiance des investisseurs plutôt que sur des critères financiers traditionnels.

N’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec nos conseillers