13 avril 2024
Le déclin des entreprises

Les phases de vie des entreprises – #4 Le déclin la de transmission

Lorsque l’entreprise est en difficulté on parle alors de déclin. Elle doit se concentrer sur la réduction de ses coûts et la recherche de nouveaux marchés pour retrouver sa croissance.

La phase de déclin est la dernière phase d’un cycle de vie d’une entreprise.
Caractérisée par une baisse de la demande pour les produits ou services de l’entreprise. Ainsi qu’une baisse des ventes et de la rentabilité. Les marges bénéficiaires sont faibles et les investissements sont limités.

Pour faire face à cette situation, l’entreprise peut adopter différentes stratégies. Dont notamment la réduction de ses coûts en rationalisant ses activités, la recherche de nouveaux marchés pour étendre son activité. Sans oublier la vente d’actifs non stratégiques pour renforcer ses fonds propres, et la réduction de ses effectifs.

Si ces mesures ne permettent pas à l’entreprise de retrouver sa croissance. Elle peut être amenée à fermer ou à être rachetée par une autre entreprise. Il est important pour les dirigeants d’être proactifs et de prendre des décisions rapidement pour minimiser les pertes financières et les conséquences sociales de la fermeture de l’entreprise.

Il existe cependant, quelques méthodes de financement en phase de déclin.

Le déclin des entreprises, à le recherche de financements

  • Les prêts d’urgence : Il s’agit de prêts à court terme utilisés pour couvrir les besoins en liquidités immédiats d’une entreprise. Tels que les salaires, les factures et les taxes. Ils permettent en effet à l’entreprise de fonctionner pendant une période de stress financier. Les prêts d’urgence entrainent des coûts élevés en raison des taux d’intérêt élevés et des frais de dossier.

  • Les prêts restructurés : Ce sont des prêts modifiés pour aider une entreprise en difficulté financière à rembourser ses dettes. Les termes du prêt sont généralement modifiés pour réduire les remboursements mensuels ou prolonger la durée du prêt. Ils peuvent néanmoins entraîner une augmentation des coûts d’intérêts sur le long terme.

  • Les prêts de sauvetage : Des prêts accordés pour aider une entreprise à éviter la faillite. Les prêts de sauvetage servent à couvrir les coûts de restructuration, de rachat ou de vente d’actifs. Ces prêts peuvent entraîner une dilution de la propriété pour les actionnaires existants et une perte de contrôle pour l’entreprise.

  • La fusion-acquisition : Plusieurs avantages non négligeables sont possibles grâce à la fusion-acquisition avec l’accès à de nouveaux marchés, la réduction de coûts grâce aux économies d’échelle et l’acquisition de compétences et de technologie en se regroupant avec une autre entreprise. Cependant, il ne faut pas oublier les conséquences négatives à ce type d’opération. Par exemple, les coûts d’intégration des entités, les risques de détérioration de la culture d’entreprise et la suppression des postes en doublons tout comme les risques liés à la prise de contrôle d’une entreprise en difficulté.

  • La vente d’actifs : Il s’agit de la vente de biens ou de propriétés appartenant à l’entreprise dans le but de lever des fonds pour rembourser des dettes ou pour financer des projets. Ces actifs peuvent inclure des terrains, des immeubles, des équipements, des marques et des brevets. La vente d’actifs aide une entreprise en difficulté financière à réduire ses coûts et à améliorer sa trésorerie. Mais elle peut également entraîner une perte de capacité opérationnelle ou une réduction de la capacité de l’entreprise à se développer.

  • La levée de fonds : Une levée de fonds est toujours possible pour sauvegarder son entreprise. Il existe cependant des conditions telles que de ne pas être en liquidation judiciaire ou en défaut de paiement. Le processus de ce financement peut toujours se réaliser mais il faut bien garder en tête que faire entrer de nouvelles personnes dans votre capital sera plus difficile. Ces actionnaires pourront exiger des sacrifices dans l’entreprise afin de renouer avec la rentabilité.

Le cas de la transmission de son entreprise

La transmission d’entreprise, ou cession d’entreprise, est le processus par lequel un propriétaire d’entreprise cède son entreprise à un autre propriétaire. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un propriétaire peut choisir de transmettre son entreprise, comme la retraite, le désir de se concentrer sur d’autres projets ou l’incapacité à continuer à gérer l’entreprise.

Il existe différents types de transmission d’entreprise, comme la vente à un tiers, la vente à un membre de la famille ou la vente à des employés de l’entreprise.

Le rachat d’entreprise est une forme de transmission d’entreprise où une entreprise acquiert une autre entreprise. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une entreprise peut racheter une autre entreprise :

  • L’acquisition de nouveaux produits ou services
  • L’acquisition de nouveaux marchés
  • La consolidation de l’industrie

Plusieurs options de financement existent pour financer un rachat ou une transmission d’entreprise. Notamment avec les emprunts bancaires, les financements par actions et le financement par capital-risque. Ainsi, un rachat est un petit peu comme le lancement d’une entreprise, les mécanismes reprennent tel le phœnix.

Se faire accompagner par un expert en financement

Lorsque votre entreprise aborde la phase de déclin ou de transmission, Ayomi demeure un partenaire de confiance.
Nos experts vous aident à gérer cette transition en douceur, que vous soyez un dirigeant vieillissant ou une entreprise en déclin.
Notre solution de levée de fonds s’adapte à toutes les entreprises, indépendamment de leur taille ou de leur secteur d’activité.

Si vous trouvez difficile de convaincre les investisseurs ou les repreneurs potentiels, Ayomi est là pour vous guider.
Nos experts financiers établissent des prévisions financières solides basées sur une analyse approfondie de votre marché, vous permettant de réaliser cette transition en toute confiance.

En résumé, Ayomi est votre partenaire de choix pour lever rapidement des fonds et faciliter la transmission de votre entreprise, en misant sur la confiance des investisseurs plutôt que sur des critères financiers traditionnels.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos équipes.