30 novembre 2022
Didier Bernard - Levée de fonds

Séquencer efficacement sa levée de fonds

Réussir sa levée de fonds efficacement est le métier de Didier Bernard, le fondateur de Rainmakers.

Un disclaimer sur la levée de fonds avant de commencer

Un, savoir qu’une levée de fonds prend beaucoup de temps, 9 à 18 mois. Il faut absolument avoir de la trésorerie. Deux, se préparer, il va y avoir beaucoup d’étapes, ça ne sert à rien d’y aller la fleur au fusil ! Un troisième c’est de ne pas se tromper sur l’information qu’on diffuse.

Quatre, d’expérience, une levée de fonds a des hauts et des bas. Tant qu’on n’a pas l’argent ce n’est pas gagné. Enfin, essentiel, tenir la boutique pendant la levée de fonds.

Un conseil pour une levée de fonds réussie ?

Les gens me demandent toujours qui aller voir en fonction de la phase de maturité de leur entreprise. Schématiquement, il y a 4 phases et 4 types d’investisseurs. Dans la première phase, nous identifions un problème et commençons à trouver des solutions, mais il est encore trop tôt pour être convaincant.

Cependant, ceux qui sont convaincants, ce sont des entrepreneurs, nous allons donc chercher le Love Money. Deuxième phase, notre projet avance et a besoin de plus d’argent, mais notre argument est maintenant meilleur. Nous allons chercher des investisseurs privés qui croient au projet et à son potentiel : des Business Angels ou des plateformes de crowdfunding comme Kickstarter. Troisième phase, nous commençons à avoir un ajustement produit-marché, mais nous devons ensuite développer des initiatives marketing, embaucher et faire de la relation publique, c’est donc là que nous rencontrons nos premières sociétés de Capital Risque pour le financement de série A.

Enfin en quatrième, nous passons enfin d’un chiffre d’affaires de 1 à 3 millions d’euros à des chiffres beaucoup plus élevés. Nous allons avoir besoin d’évolutivité et nous allons chercher des investisseurs de croissance pour une série B.

Et Ayomi dans tout ça ?

Trois choses importantes ! La première est que Ayomi est une réponse au marché, il n’y a pas assez de Business Angels en France et ils n’investissent pas assez par rapport à l’international.Cela mène au deuxième point, Ayomi est un outil fantastique pour le marketing automation.

Il vous permet d’aller exploiter votre réseau là où cela aurait pris des mois ou des années. Je trouve que c’est une solution extrêmement intelligente et dans cette segmentation des outils de financement de startup, Ayomi a créé sa propre place, plus que le Love Money, pas tout à fait un investissement professionnel mais son propre segment distinct.

 » J’ai fait une opération avec la plateforme récemment, j’en suis ravi ! «